fbpx
CONCERT 01

3 octobre, 17h00
Temple du Bas, Neuchatel

Ouverture de saison avec la fameuse pianiste Natacha Kudritskaya !

Avec le soutien de l’Association des Amis de l’ESN

_

A. Borodine (1833-1887)
Prince Igor – Ouverture
S. Prokofiev (1891-1953)
Concerto pour piano n° 3 en Do majeur, op. 26
J. Brahms (1833-1897)
Symphonie n° 4 en mi mineur, op. 9


_


Natacha  Kudritskaya, piano
Victorien Vanoosten, direction

Réserver

PROGRAMME

À l’obscurité vibrante d’une éclipse couleur fauve se reflétant sur les crêtes d’un poème épique – celui du Prince Igor – où les cieux anticipent la défaite du souverain face à la tribu tartare des Polovtsiens, se mêlent au final des éclaircies triomphales. Ce retour lumineux mène au Concerto pour piano n°3 de Prokofiev, imagé par le poète Constantin Balmont en ces mots : « Le Scythe invincible frappe dans le tambourin du soleil ». Son humeur radieuse et impétueuse, ses passages délicats, ses accords martelés et épisodes grotesques sont autant de caractères que la pianiste Natacha Kudritskaya aura la liberté d’incarner. Ces contrastes marqués glissant alors vers la quiétude des montagnes autrichiennes et leur présence pastorale qui aura insufflé une couleur monumentale à l’ultime symphonie de Brahms. De cette « stèle à la musique » se révèlent ingéniosité, espace et force. Comme à son habitude, Brahms nous cache toute la profondeur de son œuvre en surface!

 

 

Biographie de Natacha Kudritskaya

 

Diplômée de l’Académie Musicale Nationale Tchaïkovski de Kiev et du CNSM de Paris, la pianiste Natacha Kudritskaya suit un cheminement musical éminemment personnel, fait de rencontres et de convictions, et teinté de sa double culture ukrainienne et française. Elle est régulièrement invitée à se produire dans les principaux festivals et salles de concert de France et d’Europe. Son engagement pour la musique se traduit autant sur scène qu’au disque. Elle a notamment enregistré un album consacré à l’œuvre de Rameau qui marquera un tournant essentiel dans son approche pianistique, sorti le disque « Nocturnes » chez Deutsche Grammophon et signé deux enregistrements avec le violoniste Daniel Rowland et l’un en quintette avec le Brodsky Quartet.