CONCERT 02

28 novembre, 20h00
Cinéma Arcades, Neuchâtel

29 novembre, 17h00
Salle Fleurisia, Fleurier

Un concert aux impressions baroques et modernes où Stravinsky et Ravel dialoguent avec Pergolèse, Scarlatti et Rameau. Des mises en regard enrichies par l’orchestration originale de Matteo Gualandi sur les Sonates de Scarlatti.

_
J.-PH. Rameau (1683-1764)

Les Indes galantes – Ouverture et Rondeau

D. Scarlatti (1685-1757)
Sonates K 24, K 247, K 119
Orchestration originale Matteo Gualandi

M. Ravel (1875-1937)
Le Tombeau de Couperin

G.-B. Pergolèse (1710-1736)
Concertino en Mi bémol majeur

I. F. Stravinsky (1882-1971)
Pulcinella

_

Ensemble Symphonique Neuchâtel
Victorien Vanoosten, direction

Réserver

PROGRAMME

5 regards se démultiplient dans la danse et accèdent au «plus éloigné rivage» du temps. En filigrane d’un concert érigé autour des pages baroques de Rameau, D. Scarlatti et Pergolèse, s’élèvent les notes de Ravel et Stravinsky qui s’associent à l’époque révolue, ses genres et ses figures.
Forlane, Toccata, Rigaudon puis Menuet, les danses s’articulent en Suite chez Ravel par ce clin d’œil à la délicate sophistication du clavecin de Couperin. D’un clin d’œil à un autre, celui contemporain de Matteo Gualandi se matérialise quant à lui par l’orchestration originale des sonates de Scarlatti. La danse, toujours, par le ballet néo-classique Pulcinella qui salue Pergolèse et ferme par symétrie l’Opéra-Ballet des Indes-Galantes. Ces regards se côtoient dans une farandole où Pulcinella n’est pas la seule figure à faire d’allègres pirouettes au sein de cette «Commedia dell’arte» !

En collaboration avec les Evasions musicales Val-de-Travers.

Biographie

Matteo Gualandi Orchestration
Né à Rome en 1995, Matteo Gualandi commence son parcours dans la musique en jouant de la trompette. En 2011, il poursuit ses études de composition musicale avec Daniele Bravi. En 2018, il termine son Bachelor en composition dans la classe de Pascal Dusapin, Michael Jarrell et Luis Naón à la Haute école de musique de Genève. En 2019, Matteo a été sélectionné dans le cadre de l’académie ManiFeste pour composer une pièce pour l’ensemble Intercontemporain et a terminé en 2020 son Master de composition à la HEM. C’est dans ce cadre-là qu’il orchestre les Sonates de Scarlatti sous l’égide de son professeur Víctor Cordero pour l’Ensemble Symphonique Neuchâtel.