AUTOUR DE LA SAISON

23 novembre, 19h30
Salle de musique, La Chaux-de-Fonds

24 novembre, 17h00
Salle de musique, La Chaux-de-Fonds

« Comme un cerf altéré cherche l’eau vive, ainsi mon âme te cherche toi, mon Dieu ». Ces mots issus du choeur introductif du célèbre Psaume 42 ne sont que les premiers vers de lignes portées par les aspirations d’une âme pieuse en quête de réponses. Leur caractère idyllique et l’emphase avec laquelle ils font allusion à l’insondable ne participent-ils pas à l’expression du chemin étranger et envisagé par la vie ? Précisément celui du jeune Mendelssohn qui, composant ces airs lors de son voyage de noces, se voit à la fois démuni et impatient, porté par sa destinée.

Puis vint le chemin parcouru, celui de Schubert s’éloignant du terrestre et préfigurant la contrainte d’une éternité qui est la sienne. Le recul d’une existence vécue, comme autant de sensations et perceptions fortes, souvent impénétrables. La Messe en Mi bémol majeur D.950 contemple notre finitude, peut-être n’existons-nous que de dos ?

En collaboration avec Cantabile, Choeur symphonique neuchâtelois.

PROGRAMME

F. Mendelssohn (1809-1847)
Psaume 42 op. 42

Fr. Schubert (1797-1828)
Messe en Mi bémol majeur D. 950

_

Laurence Guillod
soprano

Annina Haug
alto

Raphaël Favre
ténor

Frédérique Gindraux
ténor

Stéphane Imboden
basse

Cantabile
Chœur
symphonique
neuchâtelois

Ensemble
Symphonique
Neuchâtel

Renaud Bouvier
direction