fbpx
CONCERT 02

27 novembre, 19h00
Grange aux concerts, Cernier

Un concert dédié aux tranches de vies, heureuses et idylliques avec Wagner, ou plus grinçantes avec Schönberg et Stravinsky.

 

_

A. Schönberg (1874-1951)
Symphonie de chambre n°1 en Mi majeur, op.9
R. Wagner (1813-1883)
Siegfried Idyll, WWV. 103 (1870)
I. Stravinsky (1882-1971)
Danses concertantes
_

Victorien Vanoosten, direction

 

 

Réserver

PROGRAMME

Quinze solistes en formation de chambre deviennent les membres d’un discours qui, s’il appartient encore au monde tonal, s’imbrique, s’échelonne, s’édifie de telle sorte à amplifier les sonorités individualisées tandis qu’il s’investit à la destruction de toute forme de prévisibilité musicale. Treize musiciens aux abords d’une chambre, celle de Cosima, célèbrent la sérénité, le bonheur, l’amour du couple Wagner. Le leitmotiv de l’immortelle bien-aimée comme celui de Siegfried composent cette page, cette « Idylle de Triebschen avec le chant des oiseaux de Fidi et le coucher de soleil orange ». Vingt-quatre chambristes illustrent, par les Danses concertantes, le nouveau départ stylistique de Stravinsky enclin aux influences du Nouveau Monde. De ces trois voix singulières, architectes de clusters humains, s’envisage l’unicité des interprètes.