CONCERT 03

26 janvier, 17h00
Salle de musique, La Chaux-de-Fonds

Café des Artistes
Rencontre avec le chef à l’issue du concert, Salle de musique.
Entrée libre, sans réservation


Du rayonnement musical viennois se sont affirmées des personnalités artistiques à part entière, des écoles. Ce concert est l’occasion de révéler les ramifications musicales partant de la ville impériale devenue matrice – au travers des styles et des siècles – d’une forme de conservatisme, ou au contraire d’avant-gardes.

Alors que les premières symphonies de Schubert suivent le classicisme viennois, n’est-il pas intéressant de constater l’émancipation du style symphonique dans l’Inachevée ? Ne serait-ce pas révélateur de marquer le lien entre Webern, faisant ses armes avec l’arrangement de Lieder de Schubert, et son aphorisme futur ? À l’instar de Schönberg, ne doit-on pas voir dans la personnalité de Brahms un « progressiste» et anticipateur de la seconde école de Vienne ?

C’est un pan de l’histoire musicale qui est mis en honneur, l’ambivalence d’une cité comme épicentre d’expérimentations.

Réserver

PROGRAMME

Fr. Schubert
Symphonie n° 7 en si mineur D. 759
– Symphonie inachevée

Danses allemandes D. 820
Orchestration A. Webern (1883-1945)

J. Brahms (1883-1897)
Symphonie n° 1 en do mineur op. 68

_

Ensemble
Symphonique
Neuchâtel

Victorien Vanoosten
direction